Rechercher sur le blog

Recettes des artisanats

À propos du jeu


Article mis à jour le 17/03/13

La scène des jeux indépendants est particulièrement active ces derniers temps, et le studio Klei Entertainement avec Shank et Mark of the Ninja peut se targuer d'être parvenu à se faire une place à côtés des grandes licences vidéoludiques. C'est donc avec une certaine fébrilité que nous découvrons leur nouveau projet : Don't Starve.

Seul au monde...

Voici le synopsis du jeu : "Vous incarnez Wilson, un scientifique gentleman et intrépide qui a été capturé par un démon et transporté dans un monde étrange et mystérieux. Wilson doit apprendre à exploiter son environnement et s'adapter à ses habitants s'il espère s'échapper et trouver son chemin de retour."

Don't Starve, que l'on peut traduire par "Ne mourrez pas de faim", se présente donc comme un jeu de survie solo se jouant en ligne. L'aspect "seul au monde" est la base du gameplay puisque le studio indique clairement que vous n'aurez aucune aide que cela soit à travers un tutoriel ou un équipement de départ. En effet, Wilson arrive dans un univers lugubre sans le moindre objet, que l'on dirait tout droit sorti d'une oeuvre de Tim Burton, où le principal objectif est de survivre le plus longtemps possible. Votre performance est d'ailleurs mesurée par une horloge qui compte le nombre de jour de survie en temps réel, le tout rythmé par un cycle jour/nuit.


Contrairement à d'autres jeux du genre, votre mort est définitive (votre sauvegarde et votre progression sont effacées) et sera principalement imputable à une mauvaise rencontre ou plus étonnant à une dénutrition. En effet, une jauge de "faim", qui se vide inéluctablement, oblige notre personnage à sans cesse se nourrir s'il ne veut pas périr. Et histoire de vous corser un peu la tâche, le soft vous contraint à avoir les bons outils pour profiter des différentes ressources naturelles, mises à part celles de bases qui pourront être récupérer avec vos dix doigts. Ici pas question de couper un arbre à coups de poing, il vous faudra d'abord fabriquer une hache pour pouvoir tailler en rondelle les sapins qui vous narguent de leur hauteur. A l'instar de Minecraft, le gameplay intègre pléthore de recettes permettant de construire différents outils et équipements. En outre, même si ces dernière peuvent sembler assez peu nombreuses au début du jeu, leur nombre augmente drastiquement à mesure que vous avancer dans l'aventure.

Respectez le couvre-feu !

Passé les premières minutes de jeu, votre inventaire commencera à se remplir de nourritures élémentaires et de quelques brindilles ramassées ici et là. Mais alors que votre estomac aura cessé de gargouiller, un autre obstacle va devoir être surmonté : survivre la nuit. Car dans Don't Starve, l'obscurité est totale (vous n'y verrez absolument rien!) et les monstres qui n'étaient que peu présents en journée profitent du crépuscule pour partir en chasse d'âme perdue. Autant dire que sans feu, votre ne tiendrez guère plus de quelques secondes.  En outre, ne croyez pas qu'il vous suffit d'allumer un foyer et d'attendre que la nuit passe, car ce dernier s'éteint peu à peu et doit être impérativement alimenté pour ne pas sombrer dans l'obscurité.


Ne sombrez pas dans le folie !

En plus de la nécessité de ne pas mourir de faim et ne pas se faire tuer par la faune locale, il faut parvenir à maintenir un bon niveau de santé mentale dont une jauge vous indique où vous en êtes. Celle-ci est impacté par diverses choses traumatisantes comme manger de la viande cru, côtoyer trop longtemps des monstres, rester trop longtemps dans le noir, etc.

Toutefois, sombrez dans la folie n'est pas fatale mais donne lieu à des hallucinations qui finissent par devenir réelles donc mortifères.


Résister aux conditions climatiques

En plus du cycle jour/nuit, Don't Starve intègre un système de conditions climatiques dont la pluie et l'hiver. Alors que la pluie ne vous tue pas directement mais impacte votre santé mentale, l'hiver peut s'avérer fatal car en plus des nouvelles créatures qui font leur apparition, il est possible de mourir de froid ! Il va falloir trouver des moyens pour contrecarrer ce phénomène tout en continuant à trouver de la nourriture qui est plus rare en cette saison.

Un véritable écosystème

Le soft s'appuie d'ailleurs beaucoup sur ce principe d'usure qui se voit appliqué non seulement aux objets que vous fabriquez mais aussi à la faune et la flore dont la plupart est rythmée par un cycle de vie. Ainsi vous verrez les arbres dépérir, des nids d'araignées pulluler et bien d'autres choses. Cet équilibre sera toutefois bouleversé par votre présence et votre pression plus ou moins importante sur votre environnement. En effet, alors qu'il vous sera possible de raser des forêts entière ou de massacrer des oiseaux par dizaine, les conséquences de ces actions ne tarderont pas à se faire ressentir. La composante de gestion d'un écosystème est prépondérante dans le soft puisque à l'inverse vous pourrez aussi vous adonner par exemple à l'agriculture histoire de reverdir un peu votre terre d'accueil.


Un jeu trop contraignant?

Devoir se nourrir sans cesse, vivre dans la peur de mourir et de perdre sa progression, gérer un écosystème, etc. sont certainement des éléments de gameplay qui peuvent vous sembler rebutant à première vue. Et bien que nenni ! Car ces contraintes sont judicieusement menées et rendent l'expérience particulièrement délectable. De plus, votre mort n'est pas inutile puisqu'en fonction du nombre de jours de survie, vous obtiendrez des points d'expérience vous permettant de débloquer d'autres personnages.


Et contrairement à Minecraft, ici le but n'est pas de construire des villes entières ou des monuments immenses mais de parvenir à survivre le plus longtemps possible en exploitant au mieux son environnement. Ainsi, on apprend par l'erreur sans que cela ne soit frustrant. Mieux, nombreux sont les joueurs à s'amuser à décrire leurs morts les plus bêtes et originales.

Et sur le plan technique, ça donne quoi?

Le soft mélange des éléments 2D (utilisés pour les personnages, la faune et la flore, et les objets) à un environnement 3D (le monde en général) au sein duquel le joueur se déplace avec le clavier ou via la souris à travers un vue 3/4. Il est également possible de zoomer ou dézoomer pour mieux appréhender le paysage. Le carte du jeu est générée aléatoirement la première partie et peut soit être récupérée pour les parties suivantes soit être remise à zéro. Cette dernière se subdivise en quatre grands types de zone, appelés "biome", dont on accède via des zones intermédiaire prenant la forme d'un couloir bordé par l'océan. Bien que relativement cloisonné, le monde est totalement ouvert et l'on peut s'y promener librement.


L'interface de jeu est vraiment intuitive même si pour le moment le soft est entièrement en anglais.

Don't Starve se joue soit via le navigateur Google Chrome soit via le client Steam. Actuellement en phase de bêta-test ouverte mais payante comme pour Minecraft, les mises à jour de contenu sont très régulières. Une démo gratuite est disponible sur le Chrome Store.

Une alternative sérieuse à Minecraft

En conclusion, le nouveau soft de Klei Enternainement nous a particulièrement bluffé de par un univers et une patte graphique vraiment uniques. Même si au premier abord, Don't Starve peut sembler un peu vide de contenu, en avançant dans la survie on prend rapidement conscience de toutes les possibilités offertes par le jeu et celles-ci sont immenses. Cependant, le soft n'oriente pas son gameplay dans le même sens que Minecraft, qui fait une place de choix à la construction, et choisi de miser plus sur l'aspect survie, en conservant toutefois un part importante à la fabrication d'objets.

Quant au bestiaire, il s'avère extrêmement charismatique et original, participant un peu plus à l'immersion dans l'univers complètement loufoque du jeu. De plus, la notion d'écosystème est vraiment intéressante et plutôt bien gérée.

Au final, quand on joue à Don't Starve impossible de ne pas avoir une pensée pour Minecraft même si les deux jeux sont en fait plutôt distincts. Une seule chose est certaine, aider Wilson à survivre de ce monde obscur vous procurera une expérience de jeu unique. A tester de toute urgence !

Date de sortie : 24 avril 2013 (disponible dès aujourd'hui en version bêta)

Prix : 11,19€ sur Steam ou $11,99 (9,01€) sur le site officiel (inclus 2 clés Steam)

23 commentaires:

  1. Il y a d'autres jeux du même genre. Je pense à Heart of Heaven et Salem online.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,je ne sais pas si je post ce sujet dans la bonne rubrique mais je me demandait de quoi se sont inspirés les créateurs du jeu??
    Voilà toute l'histoire...(suspense):
    Maxwell était un physicien assez connu qui a "crée" le démon de Maxwell, c'est un procédé chimique consistant en gros à ouvrir un "démon" (ce n'est que simple porte) et de faire passer les molécules d'un même genre de l'autre côté. Voila en gros toute l'histoire.
    Je trouve que l'on retrouve un peu ça dans le jeu on est un scientifique qui se fait "transporter" dans un autre monde par un démon (pour mieux comprendre ce que je dis regardé sur wikipédia on trouve le shéma)
    Tada! je sais ce post un peu inutile mais je trouvais ça plutôt intéressant et je tiens à m'excuser de mes fautes d'orthographe ce n'ai pas mon fort :)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'oublié! ton site est super Sam player beaucoup mieux que le site officiel digne d'un pro! ;)

      Supprimer
    2. En fait, on ne peut pas vraiment faire de rapprochement entre ce jeu et la théorie du démon de Maxwell. Bon de un parce que cette théorie a été récemment démontrée comme fausse, mais de plus, l'expérience de Maxwell porte sur une loi thermodynamique, en dehors de la terminologie qui met en scène un démon, Maxwell a créé une expérience des plus terres à terre.
      Donc je ne pense pas qu'il y ait un rapport, je me trompe peut être. Mais voilà, je ne pense pas qu'une expérience scientifique sur les énergies thermiques soit en lien avec le concept et l'univers de don't starve.
      Sinon, ce jeu est une tuerie ! Je ne pensais pas accrocher, mais il est vraiment chouette pour passer le temps quand vous voulez un jeu simple, pas prise de tête avec du challenge entre deux AAA. :)

      Supprimer
  3. J'pense pas qu'on puisse comparer ce jeu à Minecraft en fait, c'est vraiment pas du tout le même objectif.

    Ici le seul objectif est de survivre le plus longtemps.

    Minecraft est orienté construction, le farming c'est dans ce but.

    Ouais en fait le seul point commun c'est le farming, même si j'trouve qu'on peut pas les comparer non plus ^^ (je le trouve ennuyeux sur DS :s)

    Beau travail pour ce site en tout cas !

    RépondreSupprimer
  4. Hello, il faudrait modifier le bandeau de droite :
    <>
    Il est à 14,99 $
    Merci ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de m'avoir prévenu, j'avais oublié de modifier les prix de la bêta. J'ai décidé de simplement les retirer car entre les promos et les offres spéciales, je ne vais pas m'en sortir.

      Supprimer
  5. "Date de sortie : 24 avril 2013 (disponible dès aujourd'hui en version bêta)"

    Ce serait plutôt 2014 non ? ;p

    RépondreSupprimer
  6. salut,

    j'ai acheter il y a quelques mois le jeu , je veux le reinstaller sur mon nouveau pc mais je n'avais pas noté ma clé reçue par mail...

    comment faire pour reinstaller le jeu et recuperer ma clé?


    fred

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as encore accès à ton ancien disque dur, tu peux tenter une récupération des fichiers. Sinon tenter d'envoyer un mail à l'équipe Microsoft France pour récup ton mail, mais vu l'ancienneté du post, je doute de son efficacité et qu'il soit lu, mais bon, ça vaut toujours le coup d'essayer..
      Ah oui, ou alors envoyer un mail à la team du site qui t'as envoyé le jeu et leur dire que t'as paumé la clé CD, normalement ils auraient du enregistrer.

      Supprimer
  7. SLT svp pour ce qui ont steam quelqu'un pourrais m'offrir le jeu ): ID: Bloodyy85

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Papa et maman ne te donnent pas d'argent de poche?

      Supprimer
  8. Salut, il est temps de modifier la phrase " .. se présente donc comme un jeu de survie solo " en quelque chose avec " multijoueurs " dedans! ;)

    RépondreSupprimer
  9. 'votre ne tiendrez guère'
    +Super site !

    RépondreSupprimer
  10. on pourrais avoir des infos sur la dernière mise a jour ? :)
    Ps: et sur le tuto pour les caverne !!!! :D

    RépondreSupprimer
  11. Question je veux encore débloquer les persos et donc je veux effacer les données qui contiennent l’expérience et les données des personnages donc ou son c'est fichier.

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  14. Peut ton revenir au vieille version de don't starve ? par exemmple les versions bêta. réponds stp Sam

    RépondreSupprimer
  15. question un peu débile peut etre mais peut-on faire des sauvegarde rapide sans quitter le jeu ? et comment ? et comment revenir rapidement a la derniere sauvegarde ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non impossible. A vérifier s'il n'y a pas un mod qui fait ça.

      Supprimer
  16. Sam, je crois que ton sondage sur nos personnages préféré date d'avant la refonte strange new powers.
    ça pourrait être intéressant de savoir quels sont les favoris de chacun, par exemple apres la sortie du multijoueur ?

    RépondreSupprimer
  17. Ce jeu est MAGNIFIQUE un jeu tout en dessin avec une sorte de filtre de couleur pour les saisons et les personnages qui parlent avec des instrments de musique! Un bestiaire énorme! L'effet de solitude, de pouvoir tout perdre en un instant. Magique! C'est mon jeu préferé. Sa à du être difficile pour les developpeurs de faire un jeu dui puisse être aimé à la troisième personne ainsi qu'en dessin sans faire un énorme graphisme. Ce jeu est énorme! Je souhaite dire un grand bravo à samplayer pour ce magnifique site! Sinon je crois que le deerclop est un réference au wendigo et que la viande au miel est une référence à docteur who et les batonets de poison à la crème anglaise.

    RépondreSupprimer